Réunion d’information au Lycée C.Baudelaire

L’équipe de direction et les deux associations de parents APE et FCPE de la cité scolaire Baudelaire ont le plaisir d’inviter les parents d’élèves à une réunion d’information le

Samedi 20 Septembre à 09 heures 30

Salle polyvalente Lycée

Cette rencontre se déroulera de la façon suivante :

09h00 – 09h30 : Accueil

10h00 – 10h30 : La représentativité des parents au sein des établissements

Les élections des représentants des parents aux conseils d’administration du collège et du lycée se dérouleront le

Samedi 11 octobre de 08h00 à 12h00

Monsieur Hugue, proviseur de la cité scolaire, précisera la composition et le rôle du conseil d’administration, les différentes instances issues de celui-ci, ainsi que le mode de désignation des délégués aux conseil de classe.

10h30 – 11h00 : Présentation des deux associations de parents :

L’APE : Association des Parents d’Élèves Baudelaire
La FCPE : Association des Parents d’Élèves FCPE Baudelaire

11h00 – 12h00 : Chacune des associations vous proposera à la suite de cette présentation, de vous rencontrer afin de répondre à vos questions.

BOURSES DE LYCEE 2014-2015 – REVALORISATION DU BAREME

En raison d’une légère revalorisation du barème résultant de l’arrêté du 23 juillet 2014, une campagne complémentaire de bourse est ouverte. Vous trouverez en lien les éléments d’auto-évaluation permettant de vérifier votre éligibilité à une bourse de lycée.

ATTENTION : la date limite de la campagne complémentaire est fixée au 31 octobre 2014.

Auto-évaluation pour 2014-2015-1.pdf => lien ENT

Auto-évaluation rentrée 2014 nouveau barème.pdf => lien ENT

Réunion d’information au Lycée et Collège C.Baudelaire

L’équipe de direction et les deux associations de parents APE et FCPE de la cité scolaire Baudelaire ont le plaisir d’inviter les parents d’élèves à une réunion d’information le

Samedi 13 Septembre à 09 heures

Salle des fêtes au collège

Cette rencontre se déroulera de la façon suivante :

09h00 – 09h30 : Accueil

09h30 – 10h00 : La représentativité des parents au sein des établissements

Les élections des représentants des parents aux conseils d’administration du collège et du lycée se dérouleront le

Samedi 11 octobre de 08h00 à 12h00

Monsieur Hugue, proviseur de la cité scolaire, précisera la composition et le rôle du conseil d’administration, les différentes instances issues de celui-ci, ainsi que le mode de désignation des délégués aux conseil de classe.

10h00 – 10h30 : Présentation des deux associations de parents :

L’APE : Association des Parents d’Élèves Baudelaire
La FCPE : Association des Parents d’Élèves FCPE Baudelaire

10h30 – 11h30 : Chacune des associations vous proposera à la suite de cette présentation, de vous rencontrer afin de répondre à vos questions.

 {fshare}

Anecdote : Arnaud Desplechin retourne (presque) au lycée Baudelaire

Édition de Vendredi 5 Septembre 2014 – Bruno RENOUL

On l’a dit et répété : le cinéaste Arnaud Desplechin a écumé Roubaix cet été pour y tourner son prochain film,Nos Arcadies, qui remonte le temps et raconte les amours adolescentes de deux personnages de son précédent film Comment je me suis disputé… (ma vie sexuelle).
Au cours de ses pérégrinations dans la cité textile, il a repéré un local dans lequel il souhaitait tourner une scène, et qui s’est avéré être celui de l’association des parents d’élèves du collège et lycée Baudelaire. «C’était une belle rencontre, car il nous a dit qu’il avait lui-même été scolarisé dans le temps à Baudelaire!», raconte le président de l’APE, Pierre Ryckewaert. Des élèves actuels du lycée ont du coup été sollicités pour être figurant dansNos Arcadies. Qui sera donc décidément le film de la nostalgie!

Liens :

Facebook Casting (clos) : https://fr-fr.facebook.com/castingnosarcadies

Voix du Nord : lien

 

Article VDN : Roubaix: le lycée Baudelaire obtient plus d’élèves mais reste vigilant

La Voix du Nord (Par Bruno RENOUL) publie un nouvel article : pour voir l’article complet(lien)

“L’association des parents d’élèves de la Cité scolaire Baudelaire, à Roubaix, avait fait pression sur le rectorat, en fin d’année dernière, pour que cesse l’hémorragie du nombre d’élèves. Message entendu : le lycée a obtenu en cette rentrée une classe et demie de plus par rapport à ce qui était prévu au départ.

 

Profs, parents et élèves avaient battu le pavé devant la cité scolaire Baudelaire, en juin, exigeant que le rectorat cesse de déshabiller leur établissement pour tenter de rhabiller les autres lycées de Roubaix. L’académie était accusée de limiter les inscriptions en seconde pour la rentrée 2014-2015, dans le but de renvoyer vers des lycées plus difficiles des élèves issus des classes moyennes. Or selon les parents, la mixité sociale ne se décrète pas : beaucoup confiaient que pour eux, c’était « soit Baudelaire, soit le privé ».

Visiblement, le rectorat a entendu ce mécontentement. Alors qu’il devait passer sous la barre des 500 élèves, Baudelaire a finalement obtenu l’équivalent d’une classe et demie supplémentaire pour cette rentrée. Soit une classe de seconde et une demi-classe de 1ère. « On sera au minimum à 521 élèves, mais on peut avoir d’autres inscriptions après la rentrée, et on a les moyens d’accueillir en théorie 530 à 540 élèves au total », se félicite Pierre Ryckewaert, président de l’Association des parents d’élèves (APE).

Comment éviter la ghettoïsation ?

Fer de lance de ce combat, l’APE est mi-figue mi-raisin après ce qu’elle considère malgré tout comme une « première victoire ». « Le rectorat a compris qu’on n’était pas des bourges qui défendent leur pré carré, comme il le croyait au départ », se satisfait Philippe Petit, vice-président de l’APE. Mais l’association reste vigilante et attend que la situation se stabilise, pour ne pas « perdre de l’énergie chaque année à tenter de conserver l’existant », prévient Éric Goubet, vice-président de l’APE en charge du lycée.

L’association et le rectorat semblent en effet avoir des visées stratégiques différentes. Le meilleur lycée de Roubaix estime que le rectorat devrait soutenir « le seul établissement de la ville où existe une vraie mixité sociale », dixit Pierre Ryckewaert, qui scande que son association « doit se battre pour aller chercher les élèves des classes moyennes », effrayées par l’image de Roubaix. À l’inverse, l’académie veut éviter la ghettoïsation qui menace les autres lycées de la ville, quitte à forcer à la mixité sociale. Divergence qui illustre une problématique très roubaisienne : comment faire pour stopper la fuite des classes moyennes ?

Nous avons essayé de joindre le rectorat, sans succès.”

{fshare}