Education : Campagne d’information sur le harcélement

Le harcèlement se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique. Cette violence se retrouve aussi au sein de l’école. Elle est le fait d’un ou de plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre.

Lorsqu’un enfant est insulté, menacé, battu, bousculé ou reçoit des messages injurieux à répétition, on parle donc de harcèlement.

Le harcèlement, c’est quoi ? cliquez ici pour en savoir plus

L’Education Nationale met en place des outils pour identifier ce type de situation et trouver des solutions progressive et commune pour stopper cette situation.

Consulter le site  : http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

Vous y trouverez 2 guides de prévention :

  • contre la cyberviolence entre élèves (lien)
  • contre le harcèlement au Collège – Lycée (lien)

 

 

 

Portes Ouvertes : Horaires des visites guidées

POCL_2015Profitez de la journée portes ouvertes pour découvrir le Collège ou le Lycée de la Cité Scolaire Charles Baudelaire.

Profitez des 3 visites pour découvrir :

– son fonctionnement
– ses bâtiments
– la cantine

Avant ou à la suite de ces visites, vous pourrez aussi échanger avec les membres de l’association de parents d’élèves APE Baudelaire. Ils répondront à vos questions et inquiétude pour l’arrivée au Collège ou au Lycée.

Les horaires des visites sont prévues à 09h00, 10h00 et 11h00.

 

 

Parents, mobilisons-nous !

Un appel a été lancé par la FCPE pour une opération “Collège mort” ce mercredi 18 février au Collège Baudelaire.
Une opération “Collège mort”,  c’est d’abord une action des parents qui décident de ne pas envoyer leur enfant en cours.

Si vous, parents, désirez être solidaires de la grève des enseignants de mardi dernier, n’envoyez pas votre enfant au Collège ce mercredi !

Pour l’APE Baudelaire, il est important de se mobiliser, tous, chacun avec sa sensibilité et ses moyens propres.

Les professeurs ont fait grève mardi dernier, une opération “Collège mort” est lancée ce mercredi. Ce sont de premières étapes. Il y en aura d’autres.

Lire la suite…

Mairie de Roubaix: Motion de soutien du Conseil Municipal pour le Collège Baudelaire

psqzxk9f«  On a plus que jamais besoin de tous les moyens en termes d’éducation.  »

Voici comment le maire (UMP) de Roubaix, Guillaume Delbar, a proposé au conseil municipal de se prononcer sur une motion de soutien au collège Baudelaire, qui à la rentrée doit perdre 61,9 heures d’enseignement par semaine, ce qui provoquera la disparition de groupes en langues, en physique, en latin et l’option de découverte professionnelle.

Lire la suite…

LYCEE : CAMPAGNE DE BOURSE NATIONALE DE LYCEE – RENTREE 2015

La campagne de bourse nationale de lycée pour l’année scolaire 2015-2016 est ouverte.Téléchargez la fiche d’auto-evaluation (lien)qui vous permettra d’évaluer si vous pouvez en bénéficier.

Merci de noter que si votre enfant est déjà lycéen boursier en 2014-2015, vous n’avez aucune démarche à faire pour la reconduction de la bourse (sauf cas de changement d’établissement ou de doublement).

Les dossiers de demande peuvent être retirés auprès du secrétariat du lycée et retournés au plus tard le 22 mai 2015.

Plus d’informations sur les aides financières au lycée : http://www.education.gouv.fr/cid151/aides-financieres-au-lycee.html

VDN : le collège Baudelaire perd trois postes, les enseignants se mobilisent

Les enseignants du collège étaient en grève ce mardi contre la perte de 61,9 heures hebdomadaires d’enseignement à la rentrée 2015. Ils ont reçu le soutien des deux associations de parents d’élèves et du Maire de Roubaix.

“Brassard orange autour du bras, ils étaient en grève hier. Des professeurs en colère contre la baisse importante du nombre d’heures d’enseignement au collège Baudelaire, suivis par les deux associations de parents d’élèves, FCPE et APE. Ils ont notamment reçu le soutien du maire. « On va réécrire et refaire une démarche officielle pour rappeler qu’il y avait eu des engagements pour la cité scolaire dans son ensemble il y a six mois », souligne Guillaume Delbar qui regrette qu’après la mobilisation pour le lycée, le rectorat s’en prenne désormais au collège.”

Par Charles-Olicvier BOURGEOT (lien article)